•  

     

     OusanousavaLes promesses de l'aube s'éteignent au crépuscule et l'homme incertain, dans son âme en lambeaux, interroge les ciels passés et futurs, les espaces cripés, muets, les franges de son destin qui recule : Ousanousava ?

    Tout au long de son parcours, Ousanousava n'aura eu de cesse de questionner, d'utiliser comme matière première l'héritage reçu en tant que réunionnais, et son positionnement face aux problématiques nouvelles.
    Emmenée tantôt par Frédéric, puis par Bernard Joron, la formation bénéficie d'une notoriété inaltérable tant son empreinte est présente dans les mémoires collective. En dépit d'un changement de leader, qui s'est accompagnement d'une orientation musicale revisitée, le groupe écume les scènes réunionnaises et nationales avec un succès aussi flamboyant qu'aux premiers accords.

     

     

     

    Musicien de grand talent et d'une perspicacité finaude, Jules Joron a marqué l'histoire de la musique réunionnaise par ces compositions uniques en leurs genres, telles que " A cause fifine", " Quand tu danses séga" ou " Pêcheurs Terre-Sainte ", avant de transmettre son talent à ses enfants.

    Développant les même idées que leur père, la même approche de l'écriture et du verbe, Isabelle, Frédéric, Bernard et François, offre au public réunionnais une réconcialiation avec le séga voire avec sa propre existence. Le planteur qui trime dans son " parc cochon ", l'amourette pudique de deux jeunes coeurs ou l'introduction du rastafarisme (Zamal) et de ses adeptes péjorativement qualifiés de  "défalqués", sont autant de thèmes possibles auxquels Ousanousava appose une poésie étonnante. Jamais la vie des réunionnais n'avait été décrite par cette magie des mots, cette vérité qui touche chacun dans son intimité. C'est parce qu'elle est vécue qu'on peut la ressentir avec une prégnance aussi forte.

     

     

    Plus tard avec le départ de Frédéric Joron qui poursuivra (et poursuit toujours) une carrière solo, Bernard Joron et Ousanousava vont prendre une direction tout à fait différente. Tout en restant attaché au créole, à sa mise musique et en mots qui est devenue au fil du temps une de leur marque de fabrique, l'on va assister à l'insertion de sonorités plus universelles, inhabituelles jusqu'alors. Le jazz, le blues mais également la chanson française vont prendre une place de plus en plus importante dans le répertoire du groupe, intégrées aux compositions les plus connues ou sur des chansons inédites. Cette sorte de réalisme poétique des débuts devient une voix de la raison, sans détours mais lisse pour autant, simplement un peu moins intrinsèquement réunionnaise.

     

     

    Une ouverture néfaste ? Pas forcément, l'inspiration est un flux qu'on ne commande pas toujours mais demande à s'exprimer. Ainsi, de plus en plus plébiscité par les nombreux festivals et structures qui cohabitent sur l'île, Ousanousava continue sa marche en avant, en phase avec les nouvelles technologies et système de distribution, de production, en phase aussi avec un public qui n'est plus tout à fait le même qu'autrefois et qui, peut-être, ne se reconnait plus réellement dans ce nouveau visage. Il faut savoir séduire, quitte à s'accomoder d'un héritage passé de mode...

     

     

      

     

    Cette chanson sur " Fernand ", un personnage des plus dévergondé mais aussi verni à l'extrême, reflète bien ce que pouvait être l'état d'esprit du groupe et ses préoccupations thématiques, musicales, à une certaine époque.

     

     

     

    Deux compositions synonymes des nouvelles influences dont s'enrichit le groupe, même s'il s'agit ici d'une initiative personnelle de Bernard Joron sur l'album de Michel Acapandié ( qui a la réputation d'être un bassiste d'exception ! ), qui est notamment l'auteur/compositeur de "Néna des millions d'années". Ami de longue date, il a collaboré quelquefois avec Ousanousava et se trouve invité à certains de leurs concerts.

     

     
    Néna des millions d'années

     

     
    Gramoun

     

      

    à propos de Jules Joron : http://www.discoasis.com/edition/bibliographies/jules-joron.html 

    Les albums d'Ousanousava : http://www.musicme.com/#/Ousanousava/albums/

    éléments de Biographie :

    http://www.acareunion.com/artiste.biographie.php?artiste=1

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ousanousava

    http://www.iledelareunion.net/ousanousava.htm

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique