• Chansons dan coeur !

     

     

    Chansons dan coeur !

     

    Encore une chanson passée au rang de mythe , pleine de tendresse et d'images , kaskavel , par Jean-Paul Cadet , mélodie métaphorique des plus douce !

     

    Véritable hymne que l'on doit au groupe Kayambé , tout ça i donne envie entend plis !  a la pou zot :

    http://www.musicme.com/#/Kayambe/albums/

     

  •  

     

     

     

     

     

    "Moin l'envie marié moman", aujourd'hui telle déclaration passerait pour aveu de faiblesse et paraîtrait bien peu crédible,  face au lapidaire "Mi vé pa marié" de Yaëlle Trulès... N'est pourtant pas si loin le temps des mariages rondement fêtés, où sous la bâche éprouvée par une pluie curieuse s'évertuaient les inconditionnels des bals, des "Vive la marié!" gagnés par l'ivresse de quelques irréductibles chanteurs à la voix de rhum arrangé !   Les mariés étaient ceux qu'on avait connus depuis toujours, couple de zoizos en fleur pris dans l'effervescence des jours heureux, éclatants au milieu d'une farandole de plumes arc-en-ciel où tous étions invités; une réjouissance  ensemble et pour chacun.

    Nul n'était le besoin d'attribuer au mariage un thème de prédilection, d'en faire une cérémonie à la gloire du vert kaki ou du pourpre passion. Nul n'était le besoin d'exiger des invités une parfaite unité chromatique, de recommander que pour le bien de tous, idéal serait que la chemise à carreaux de monsieur trouve un écho, une tonalité harmonieuse dans la robe de madame. Ne venez plus comme vous êtes ( sans faire référence au slogan d'une célèbre chaine de fast food !) mais comme on veut que vous soyez: des sculptures sans aspérités, un catalogue neuf de couleurs unies dont sont facilement gommées les traces de pauvreté, de simplicité ou de manque de goût. De quoi ne penser qu'à soi le je jour J, à condition que tous aient rempli avec succès leur  missions ! Ne vous avisez pas de déroger à la règle, sans quoi vous serez dévisager telle la tâche de confiture sur le linge immaculé, coup de pinceau crinssant sur l'oeuvre du maître. Les mariés de vous lessiver d'un " lé pa grave" inquisiteur qui ne soulagera en rien votre sentiment de culpabilité.

    Un discours bien peu utile sur les us et coutumes du mariage qui se modifient avec une vitesse fulgurante. Hier tuer un cochon semblait l'exception pou un jour exceptionnel. Aujourd'hui, à moins de danser dans un château ou quelques grandes propriétés pour les yeux ahuris des invités, un mariage est un mariage raté.

    Si Révélation il y a, c'est celle d'un amour qui se préoccupe avant tout de lui-même et non de son entretien. Alors, si zot y marié, fo zot y aime !

     

     

    http://www.myxer.com/artist/id/21987680/R233v233lation/ 

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On ne l'avait que trop oublié dans ce blog... rectification faite, voilà enfin un article sur Max Lauret !
    Artiste arc-en-ciel, au rapport fusionnel avec son univers chaleureux et atypique, il a, tout au long de sa carrière (et encore aujourd'hui ! ), développé un style unique et facilement reconnaissable. Jouant sur tous les tableaux, sa musique oscille tantôt entre ambiance vancances au soleil et séga "auto-biographique", où les relations humaines, les relations au mode de vie ont une place proéminente. On lui doit notamment des compositions majeures dans l'histoire réunionnaise : " Fanie", "Mon Vieux Papa", "Marie-Hélène" et bien d'autres incontournables. Par ailleurs, son séga n'est pas celui de la fête grandiloquente et automatisée, comme si à la Réunion on ne savait que danser pour danser, chanter pour se défouler immédiatement. Au contraire, après s'être essayer au slow, au romantisme à la créole, ou au divertissement fraternel, c'est dans un mélange de ces genres que Max Lauret reste le meilleur. Sa parole s'est attachée à notre histoire, elle a même accompagné quelques uns de nos instants les plus importants, elle semble revenir à chaque fois qu'on ait besoin d'elle.

    Partisan de ce qu'on pourrait dénommer le "Séga Coup d'Vent!", sur ses rythmes australs   "ni craze comme la rivé !". Il n'est pas grand besoin de réfléchir. Non pas que sa musique soit badine ou naïve, mais elle est bien essentiellement sensitive : elle nous transmet tout un pan de nous-même, nous fait face et nous invite à considérer l'état de notre âme.
    Décidément, Max Lauret, lui qui chantait avec profonde tristesse " Mi ça va, Mi viens", sera éternellement le gai luron de la chanson créole, celui qui saura nous toucher ou nous émouvoir sans fâcheries : quelqu'un pour qui le titre de ségatier prend tout son sens ...

     

     

     

     http://www.deezer.com/fr/music/max-lauret

     

     

     

     http://www.frequence-tropicale.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=122:max-lauret-30-ans-de-chansons&catid=41:news-artistes

     

     

     

     

     http://reunion.la1ere.fr/musique-reunion/index.php?page=article&numsite=3581&id_rubrique=3587&id_article=10271

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

    Ensemb' Zot

    Ensemb'zot semble avoir traversé les pires rudesses pour ne chanter que le malheur et la mésaventure.

    Emmené par Georges Michel Eléonore, le groupe s'est fait l'écho des opprimés et affligés, utilisant la musique pour panser les meurtrissures des hommes.

    Le seggae et le séga sont toujours ménagés, peu criards, imprégnés par le souci de n'oublier personne. La fête, le divertissement permettent de s'affranchir de quelques périodes sombres, mais pour Ensemb' Zot, chanter ce qui peine est une autre forme de thérapie.

     

    " Lisa ", l'histoire d'une femme devenue veuve, son mari mourant tragiquement dans un accident de voiture. Cette chanson est la cause de bien des pleurs à la Réunion, sa vérité étreint le coeur d'un chagrin indélébile, le cingle d'un fatalisme que chacun entrevoit bien assez tôt.

    Cette composition qui n'est autre qu'un récit atteint par la mort, l'orphelinat, le deuil, n'a toujours pas trouvée d'égal et n'en rencontrera certainement jamais, tant elle est singulière.

     

    Une autre illustration du répertoire d'Ensemb' Zot, marqué (au sens littéral du terme)  par un questionnement existentiel, la recherche d'un "Pourquoi ?" cruel et sans réponse. Pourtant, la rédemption, le rachat ou encore la seconde chance font aussi partis des thèmes abordés, se heurtant souvent à l'indifférence de la société pour les êtres qu'elle a elle-même mise en déroute.

    " Et vous croyez que j'aime cette vie là ? Je ne sais pas pourquoi je suis encore là " ...

     

     

    A ce stade, l'on est droit de ce dire qu'un concert d'Ensemb' Zot doit ressembler davantage à une séance de lamentations collectives qu'à une sortie à fair en famille. Néanmoins, c'est le pari de la réalité qu'à fait le groupe, de la pesante et innaceptable réalité qui lui donne un statut unique.

     

     

     

     

     

     

    pour écouter : http://www.deezer.com/fr/artist/1448706

    pour contacter : http://www.runmuzik.fr/#observation/muzikannuaire/groupes/ensemb-zot.html

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  


    AnalyseAnalyse, quel nom étrange pour le groupe de séga "love" des années 1990 et débuts 2000.

    On retiendra la voix suave de Giovanni ( Joe Vany ) sur les compositions de Cédric, portées par l'amour, le déchirement, la réciprocité désespérément attendue.

    L'histoire était trop belle, le groupe finit par se séparer, brisant quelque part une alchimie qui s'était indéniablement installée avec un public de tous âges. Analyse a dès ses débuts opté pour une approche monothématique, a pressé le thème de l'amour, aussi bien maternel que désirant ou universel, comme on triture un bâton de canne à sucre.
    Un sirop aux reflets lacrymaux dont le goût fini par nous manquer...

     

     

     

    Joe Vany poursuit actuellement une carrière solo. Son premier album "Le parfum de l'amour" s'incrit toujours dans cette mouvance du séga love, qui est le genre majoritaire de ces dernières années. Les titres rattachés à tort ou à raison à cette tendance, ont en général un succès confirmé auprès d'un public composé principalement de jeunes.  

     

     

     

    Quant à lui, Cédric expérimente l'aventure solitaire comme sur la compilation "Vol dan' Tas", avec en partie quelques artistes de la scène émergente réunionnaise, ou confirmés (l'indétrônable Kaf Malbar). Pour autant, il continue de contribuer aux activités du groupe Analyse ("Analyse présente Cédric") en tant qu'interprète, lui qui depuis 1995 en était la plume substantielle.

     

     

     

     

     

     

    facebook de Joe Vany : http://www.facebook.com/pages/Joe-Vany-Officiel/141106896013514

    facebook des fans de Cédric : http://www.facebook.com/Cedric.Analyse

    pour écouter : http://www.musicme.com/Analyse/

    http://www.deezer.com/fr/artist/1448722

    http://www.deezer.com/fr/album/1538880

    http://www.musicme.com/#/Joe-Vany/

    Yahoo!

    6 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    Parlons d'un véritable tricoteur de sons , il manipule les cordes de sa guitare avec une dextérité intimiste , il sait en tirer le meilleur et sa voix  , grisée par la ferveur , lui donne des accords rares , qui résonnent et correspondent à toutes nos personnalités .Parlez de handicap , de sensibilité ultra développée , c'est à vous de voir ! Ce qu'il donne à voir lui , le Don qu'il démontre avec allégresse sur scène , c'est un poème, une tranche vivante de séga à laquelle nous devons tous avoir droit , car cette partition existe mais elle est tue , tuée au fil du temps qui strie nos candeurs passées . Si nous comptions mourir ainsi , dans l'entropie lente de l'existence , Gilbert Barcaville , ce jeune Coq , nous rappelle que c'est à nous de jouer , de participer , prenons robes à fleurs , amis et famille , jeunes gens et gramouns , sak lé riche sak lé moin , sak i veu et sak i ve pas , tout' i vien ! Nous somme des individus bien démarqués et nous faisons tout pour , mais nous vivons en communauté  , et avons , finalement , les mêmes  prières . " Un Ségayar " pou sak i aim bien boir , un Ségadiamb pou sak la hanche i tramb , un Ségazouille pou Barcaville ! (Même si ça ne rime pas ! )

     

     

     

     

     

     

     http://www.monticket.re/Fiche-Descriptive-Spectacle.aspx?ID_Cat=165

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique